Retour accueil

Nikolaï (LES MAITRES INQUISITEURS #3) fantasy

scenario: Jean-Luc Istin dessin: Augustin Popescu couleurs: Elodie Jacquemoire ,Digikore Studios editeur: Soleil, parution: octobre 2015

Nikolaï Nikolaï

Dans la région froide du petit Gottland, le maitre inquisiteur Nikolaï et son elfe Boldween font une découverte macabre : un corps est eancré dans la glace. Très vite, le lien est fait entre la victime et le pèlerinage sacré du dragon bleu. L’inquisiteur décide de débusquer le coupable et s’immisce parmi les voyageurs. L’enquête s’enlise et d’autres meurtres viennent s’ajouter au premier... Le meurtrier se cache au milieu de deux mille pèlerins et le mobile reste un mystère !

Je débarque un peu vu que c'est déjà le tome 3 et que je n'ai pas eu encore l'occasion de lire les tomes précédents. Mais comme chaque épisode se lit en one shot, je ne me suis pas posé plus que questions que ça. Brefle (comme disait le regretté Alexandre-Benoit) ce voyage vers le Petit Gottland ne se présente pas à proprement parler comme une partie de plaisir car au sein du cortège de deux mille personnes rode un meurtrier particulièrement habile qui joue avec les nerfs des pèlerins et fait la nique à Maitre Nikolaï. Il y a un vrai suspense qui s'installe dans cet univers fantasy habituellement peu propice à ça et c'est une vraie surprise de découvrir le coupable en toute fin d'album. Les pistes sont nombreuses et il faudra toute la perspicacité (et un peu de magie aussi) de l'inquisiteur pour venir au bout d'une enquête éprouvante et très bien menée par ce drôle d’ecclésiastique austère qui réussit à se rendre attachant aux yeux du lecteur. Une vraie complicité existe entre lui et Boldween son elfe lui prêtant ses yeux et ça donne beaucoup de liant à cette histoire se déroulant dans des paysages froids et désertiques. Pour qu'une BD soit plaisante, il faut aussi un dessin qui tienne la route et c'est le cas ici avec un trait propre, classique et efficace...
note

le 02.11.2015 (148)