Retour accueil

Blood, Jazz and Tears (JAZZ MAYNARD #5) polar,thriller

scenario: Raule dessin: Roger couleurs: Roger editeur: Dargaud, parution: mai 2015

Blood, Jazz and Tears Blood, Jazz and Tears



Je viens de relire tous les Jazz Maynard et je me suis régalé question ambiance et graphisme. Après pas mal de couleurs chaudes dans le El Raval mal famé de Barcelone, place aux teintes bleutées plus en accord avec le froid islandais puisque Jazz, accompagné de son pote Teo, a choisi de se mettre au vert (!) en Europe du Nord, embauché par un vieil ami pour dérober l'Oeil Doré à son propriétaire. Reste quand même à le trouver et à lui piquer son précieux. Enfin, quand je dis "bleutées", c'est surtout au début avant que l'atmosphère testostéronée - marque de fabrique de la série - ne se réchauffe; en effet il ne faut pas plus de 24 heures pour que les esprits s'échauffent et que le gringalet trompettiste ne distribue des marrons chauds. Donc oui comme d'hab' ça castagne beaucoup, peuve que ce que l'on vient chercher chez ces talentueux auteurs espagnols est de nouveau au rendez-vous. La moindre occasion donne lieu a des bastons mises en scènes comme au cinéma. Au milieu de toute cette agitation, le scénario réserve une place à quelques pauses où chacun peut se dévoiler. Ainsi on découvrira comment Jazz, débarqué à New York rencontrera son mentor avant de se frotter à un sale type qui offre des baptêmes de l'air aux nécessiteux basanés. Si les pépés aux poitrines généreuses et les gros balèzes sont toujours de la partie, si la mise en scène et le découpage sont minutieusement étudiés, j'ai cru déceler un léger changement dans le graphisme qui parait un chouïa moins... détaillé qu'à l’accoutumée. Roger cherche peut-être à épurer ses planches. Cette remarque mise à part, le dessin se classe dans le haut de gamme et je recommande chaudement ce tome 5 au même titre que ses prédécesseurs...
note

le 31.08.2015 (217)

home sweet home
tome 1 (5/5)
mélodie d'El Raval
tome 2 (4/5)
envers et contre tout
tome 3 (4/5)
sans espoir
tome 4 (5/5)