Retour accueil

De la brièveté de la vie (ZOMBIES #2) fantastique

scenario: Olivier Peru dessin: Sophian Cholet couleurs: Simon Champelovier editeur: Soleil (anticipation), parution: septembre 2011

De la brièveté de la vie De la brièveté de la vie

Des mois après la contagion, le mot vivre est devenu obsolète, survivre l'a remplacé. L'avenir ne se conjugue qu'entre de nouvelles tragédies. Pourtant, Sam et la caravane de bateaux menée par Lapointe ne perdent pas espoir. À chaque fois qu'ils tuent un zombie ou qu'ils sauvent une vie, ils entretiennent le rêve d'un monde nouveau. Mais une rumeur silencieuse, affamée et mortelle vient vers eux. Les zombies ne rôdent plus sans but, ils semblent animés d'une volonté unique et avancent tous dans la même direction. Celle des survivants...

Si je devais faire un seul petit reproche à Zombies, c'est dans l'enchaînement un peu brutal de certaines séquences au beau milieu d'une planche (page 29 ou 40 par exemple) qui m'ont parfois surpris. Rien de bien méchant car comme annoncé lors de la découverte du tome 1, c'est avec un plaisir non dissimulé que je replonge dans ce cloaque animé. Question graphisme, c'est à mon sens un sans faute, le dessin et les couleurs sont particulièrement soignés. Question scénario, malgré le traitement intensif du sujet sous toutes ses formes, les personnages que l'on suit ici sont suffisamment développés pour que l'on s'y attache et les désagréments qu'ils subissent nous causent quelques belles frayeurs. Et ce n'est pas fini, on les avait laissé à la fin du tome précédent au milieu d'un drame qui se termine dans ce 2ème opus juste avant qu'Olivier Péru ne nous annonce une nouvelle grosse cata qui promet d'envoyer du lourd. Les copains de Lapointe qui s'étaient crus sauvés au milieu de leur île commencent à faire dans leur froc. On a beau baigner dans la cervelle de mort-vivants jusqu'au cou (j'exagère un peu beaucoup mais y'en a quelque uns quand même, ceux qui l'ont lu savent de quoi je parle), il y a un je-ne-sais-quoi de bonne humeur qui rend cette série vraiment sympatoche. Un juste équilibre entre action, émotion, sérieux, légèreté et ... du gore quand même pasque bon on aime bouffer du zombies nous z'autres ^^
note

le 31.08.2015 (304)

La divine comédie
tome 1 (4/5)
Précis de décomposition
tome 3 (4/5)