Retour accueil

L'autre (LE RAPPORT DE BRODECK #1) roman graphique

scenario: Manu Larcenet dessin: Manu Larcenet couleurs: (N&B) editeur: Dargaud, parution: avril 2015

L'autre L'autre

L'adaptation du roman de Philippe Claudel by Manu Larcenet...

Nous sommes au lendemain de la seconde guerre mondiale dans un petit village perdu au fin fond de l'Allemagne. Brodeck vit là avec sa femme Emélia, sa fille et la vieille Fédorine, dans une petite maison en bois au coeur de la forêt. Il travaille pour l'administration à qui il envoie ses rapports sur l'état de la forêt, des chemins ou des rivières. Rien de très bandant. Sa vie va basculer soudain lorsque les hommes du village le désignent volontaire pour écrire un rapport sur la mort du "Anderer" - l'étranger - qui, débarqué dans le coin un beau jour, a été assassiné. Menaces, regards lourds, loi du silence et isolement sont les ingrédients de cette chronique glaçante en forme de thriller. L’intérêt de l'histoire n'est pas de connaître le "qui" (on sait !), c'est le "pourquoi" qui va nous tenir en haleine pendant deux tomes et le "comment", comment Brodeck va-t'il se sortir de ce guêpier ? Je n'ai pas lu le roman de Claudel - peu importe - cette adaptation m'a énormément emballé; certaines scènes pouvant bien rester dans les mémoires (la rencontre avec le maire et ses porcs, le curé désabusé...). Sublimement dessiné par un Manu Larcenet au sommet de son art, ce volumineux premier tome en noir & blanc au format à l'italienne est avant tout une oeuvre d'art (exception faite de la farouche custode qui l'abrite - les bdgestistes comprendront de quoi je parle ^^). C'est immergeant, pesant et captivant à lire. On pense de suite à Blast où des cases contemplatives apparaissaient déjà mais dans ce récit l'auteur n'y met pas autant de lui-même, les deux oeuvres ne sont donc pas forcément comparables. Pour autant, à l'instar de Blast et de son Combat Ordinaire, je pense que l'on retrouvera Brodeck dans les meilleurs classements BD de l'année 2015. Et pourquoi pas à Angoulême en 2016 ?
PS : le second tome (et donc une relecture complète) m'amènera peut-être à porter ma note au maximum, pour le moment restons sur cette très bonne impression d'avoir un futur indispensable du 9ème art entre les mains...
note

le 18.05.2015 (295)