Retour accueil

l'écureuil du Vel' d'Hiv (one shot) roman graphique,histoire

scenario: Lax dessin: Lax couleurs: Lax editeur: Futuropolis, parution: septembre 2012

l'écureuil du Vel' d'Hiv

Paris, mai 1940. Sam et Eddie sont frères. Deux frères, que lie un amour quasi fusionnel que rien n'altérera jamais. Deux frères, qui chacun à sa façon, affrontent avec obstination les années noires de l'Occupation. Sam, l'aîné, est un pistard, un coureur cycliste sur piste, l'un des meilleurs de sa génération, particulièrement apprécié du public populaire du vélodrome d'hiver, le fameux Vel' d'Hiv, qui le surnomme l'écureuil, du fait de son agilité. Eddie, le cadet, souffre d'une hémiplégie inférieure du bras et de la jambe gauches. Adulé par sa mère, Eddie est rejeté par son père, le docteur Ancelin

Christian Lax clôt son triptyque entamé avec l'Aigle sans orteils et Pain d'Alouette pour nous faire partager son amour de la petite reine, prétexte pour nous parler des vrais gens, de leurs petites histoires face à la grande Histoire. Nous sommes ici dans le Paris occupé des années 40 qui voient ses habitants souffrir au quotidien. La faim, la peur, la guerre sont décrits de l'intérieur et c'est avec empathie et compassion que l'on accepte de partager leur intimité. Evidemment, la rafle du Vel' D'Hiv' y est abordée mais ce n'est presque qu'une parenthèse dans la misère ambiante qui de toutes façons ignore l'ampleur du drame qui se joue sous ses yeux. Au delà de ça, il y a comme toujours chez Lax, une histoire, pas forcément belle, sur les difficiles relations entre un père et de ses fils et c'est avec beaucoup d'émotion que l'on parcourt les magnifiques planches qu'il nous offre. On s'attache très rapidement aux personnages, on appréhende avec justesse leur personnalité, on accepte et pardonne leurs défauts. Encore un excellent one shot signé Lax !..
coup de coeur

le 09.10.2012 (916)