Retour accueil

Pyongyang (one shot) roman graphique

scenario: Guy Delisle dessin: Guy Delisle couleurs: editeur: L'Association, parution: mai 2003

Pyongyang

Guy Delisle est envoyé par son éditeur en Corée du Nord pour superviser une équipe locale d'animateurs (entendez par là qu'ils font de l'animation). Il pénètre dans un des pays le plus fermé au monde dirigé d'une main de fer par un dictateur communiste dont le culte de la personnalité est sévèrement entretenu...

avant de m'offrir prochainement Les Chroniques Birmanes nominées à Angoulême cette année, je voulais me faire une idée de ce que pouvait bien raconter Guy Delisle dans ses bouquins au graphisme épuré. Avant de l'ouvrir je ne savais même pas où était Pyongyang et je vivai très bien comme ça. Maintenant, grâce à Guy, je sais que c'est le dernier endroit où je passerai des vacances. C'est un pays horrible, hors du temps, hors de tout ce que peut apporter le monde moderne en terme de distraction, de nouvelles technologie, de médias, bref de tout ce qui constitue notre quotidien. La télé, la radio, la musique, les BDs (!), internet, l'humour, rien de tout cela n'existe la-bas. C'est affreux. Même penser est dangereux. Le graphisme tout simple, en noir et blanc de l'auteur est parfait car l'essentiel est ce qu'il raconte. Et il le raconte très bien, avec beaucoup d'humour ! J'ai la délcieuse impression de revenir d'un voyage cauchemardesque sur une autre planête. A lire sans hésiter, moi j'ai été sérieusement dépaysé, j'ai appris plein de choses et je me dis "qu'est-ce qu'on est bien chez nous !". Prochaine étape : Shenzen...
coup de coeur

le 14.03.2008 (2280)