Zombies tome 4 – Les moutons

Zombies tome 4 couverture

Après 3 premiers albums de grande qualité, un nouveau cycle prometteur s’ouvre au pays des zombies. On démarre par un flashforward (un bond en avant) d’une trentaine d’année où l’on découvre un monde ravagé, post-apocalyptique dans lequel un homme entièrement masqué remercie les mort-vivants pour les protéines qu’ils lui fournissent (Gglllp !) et se présente comme une sorte de messager. On n’en saura pas plus à son sujet.

24 ans plus tôt, on retrouve Clay, l’inventeur de l’onde qui repousse les zombies, à Salem à la tête d’un petit groupe de survivants qui compte dans leur rang quelques scientifiques espèrant encore expliquer comment tout cela est arrivé. Tandis que Clay s’envole pour l’Islande rencontrer d’autres survivants, un autre groupe s’aventure sur une île où une petite communauté vit en autarcie sous l’autorité de Joseph une sorte de prêtre. Josh – le fils adoptif de Sam – qui les accompagne ne tarde pas à découvrir ce qu’ils cachent !

L’orientation de ce nouveau cycle très attendu par ce Walking Dead « à la française » est un peu différente de ses prédécesseurs et d’autres pistes sont explorées. Ca change un peu mais c’est toujours aussi bien foutu. Le dessin de Sophian Cholet se bonifie et on sent Olivier Péru très à l’aise et très inspiré pour se lancer dans une nouvelle saison. Comme d’habitude ça se finit sur un nouveau mystère qu’on subodorait depuis le début pour allécher le lecteur. Le résultat est convaincant et j’attends d’ores et déjà la suite avec impatience.

Si comme moi, vous n’avez pas le courage de vous (re)lancer dans la version américaine (hé il y a maintenant plus d’une vingtaine d’albums de Walking Dead), lancez-vous dans Zombies, vous vous régalerez ! Et je pense que c’est même mieux 🙂

-> lire les chroniques du tome 1, tome 2, tome 3 dans les archives

Zombies tome 4 planche

un album scénarisé par Olivier Péru, dessiné par Sophian Cholet, couleurs de Jean Bastide, édition Soleil

3 sur 5

2 réflexions sur « Zombies tome 4 – Les moutons »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.