Je suis un autre

one shot

je suis un autre, couverture

Sylvio et Peppo sont jumeaux et passent leurs vacances ensemble sur une petite île isolée. L’arrivée d’une jeune artiste peintre dans la villa d’à côté va bouleverser leur quotidien. Peppo tombe amoureux d’elle et délaisse rapidement les parties de pêche qu’il avait l’habitude de pratiquer avec son frère. Sylvio n’apprécie guère de se retrouver seul alors que son frère batifole avec cette étrangère.

J’arrête là pour ne spoiler inutilement…

Auteur de très nombreuses série dont – par exemple – Namibia avec Léo au dessin, le scénariste Rodolphe signe ici son premier roman graphique. Un thriller psychologique découpé en 3 chapitres et dessiné par Laurent Gnoni.

Quelques bonnes surprises émaillent ce récit dramatique, la première assez facile à deviner, la suivante beaucoup plus inattendue. Le suspense monte crescendo et les planches tout en bichromie (ou quasiment) bénéficient d’un graphisme épuré mais précis et d’un découpage plutôt élaboré et efficace.

L’ensemble constituant un one shot très agréable à lire.

A découvrir !

 

je suis un autre, planche

un album de Rodolphe (scénario) et Laurent Gnoni (dessin). Editions Soleil.

Voyage au pays de la peur

one shot de la collection Flesh & Bones
voyage au pays de la peur couverture
Chaque année, H. P. Lovecraft et d’autres collaborateurs réguliers à la revue Weird Tales se retrouvent pour se raconter des histoires terrifiantes. Invité à l’une de ces réunions, un certain Grogan Masson leur évoque l’histoire du Sphinx des Neiges. Parti à la découverte du Pôle Sud, ce navire avait été le théâtre d’événements étranges… Avaries, disparitions, mutinerie, épidémies, hystéries collectives, le voyage n’avait pas tardé à se transformer en véritable cauchemar. De tout l’équipage, Masson est le seul survivant…

Pas mal cette collection Flesh & Bones chez Glénat Comics !

On y trouve exactement ce qu’on est venu y chercher. A savoir du fantastique, de l’horreur, du mystère, un peu de sexe (si si) et une bonne dose d’action. D’un format pratique, facile à lire et dans un emballage simple sans fioritures.

On embarque ici à bord d’un paquebot à destination du pôle sud pour une croisière scientifique à haut risque. Et un peu comme dans Alien, l’atmosphère va rapidement s’épaissir jusqu’à devenir étouffante, le final promet d’ailleurs une belle surprise.

Dessin minimaliste mais suffisant, histoire bien menée, les amateurs y trouveront leur compte.

 

voyage-au-pays-de-la-peur-planche

un album de Rodolphe (scénario) et Jean-Jacques Dzialowski aux éditions Glénat.

2 sur 5