Zombies Néchronologies – tome 3

La Peste
couverture Zombies Néchronologies tome 3
Les îles japonaises sont ravagées par les zombies. Mais dans un village de montagne, un millier de civils, des militaires et des chercheurs tiennent bon. Ils ont en leur possession une momie plusieurs fois millénaires à partir de laquelle le virus a été créé. En explorant les origines du mal, les scientifiques espèrent lui trouver un remède ; ils ne reculent devant aucun sacrifice, aucune expérience, pour arriver à leurs fins. Le résultat de leurs travaux pourrait aussi bien offrir une deuxième chance à l’humanité que la précipiter vers une extinction plus rapide.

Spin-off de la série Zombies by Olivier Péru, ce troisième tome de Néchronologies ouvre des perspectives pour la suite des aventures zombiesques. En effet, l’absence d’empathie du leader scientifique Daisuke pourrait lui permettre – en sacrifiant une bonne partie des civils survivants qui lui fait confiance – de découvrir l’origine de l’épidémie.

J’étais resté sur l’excellent souvenir du tome 1 qui maniait un peu l’humour moqueur – François Hollande en guest star notamment – et au début de celui-ci j’ai été un peu surpris par le ton beaucoup plus sérieux. Je prenais ce spin-off plutôt comme une récréation amusante. Et puis ça met un peu de temps à démarrer et on ne voit pas bien ou le scénario nous emmène. Au fur et à mesure de la progression un poil fastidieuse, on comprend finalement le but de Daisuke.

Je crois qu’au final je me suis ennuyé, le choix du one shot fait que je ne retrouve pas de personnages communs d’un tome à l’autre qui me permettent de faire le lien avec la série-mère et du coup ça perd de son intérêt.

La réalisation de l’album est impeccable – à commencer par une couv’ percutante – mais je n’y ai pas trouvé mon compte au final.

Zombies Néchronologies tome 3

un album d’Olivier Peru (scénario), Stéphane Bervas (dessin), Digikore Studios (couleurs). Editions Soleil (Anticipations).

Androïdes – tome 2

Heureux qui comme Ulysse
Androïdes tome 2 couverture
Au XXVe siècle, l’ISS OXYGEN est le premier vaisseau d’exploration spatiale à quitter la Terre avec des enfants à son bord. Alternant les phases d’hibernation, plusieurs familles se relaient aux commandes du navire. Pour s’occuper des plus petits durant les périodes d’éveil, l’équipage compte sur AC7+, un androïde de compagnie réputé pour son stock illimité d’histoires. Hélas, après quelques siècles paisibles, une nuée d’astéroïdes croise la route de l’ISS et transforme le vaisseau en épave. Seules deux créatures survivent à la catastrophe : AC7+ et Ulysse, un nouveau-né. Changement de mission pour l’androïde : il faut élever le garçon et le ramener sur la planète bleue.

Rien à faire ! J’ai eu beau relire le passage ou l’androïde tombe dans le piège, il reste un truc qui m’échappe, il se fait démonter mais revient entier quelques cases plus loin !? Autre chose : les dialogues. Un poil pénibles les dialogues « petit nègre » des autochtones. Mais disons que c’est normal, les humains sont retournés à l’age de pierre. Sans oublier un détail crispant : j’ai dû changer de lunettes pour lire les bulles écrites en tout petit, notamment celles d’Isabella l’IA qui utilisent de surcroît un lettrage particulier.

Voila c’est à peu près tout ce que peux trouver de mal à dire de cet album ^^ car arrivé à mi-chemin de cette mini série (4 albums sont prévus), je suis convaincu de ses qualités. Et perso ce n’était pas gagné tant la robotique et consorts me laissent froid et indifférent, surtout dans la vraie vie où on essaye de nous vendre à tout prix ces saloperies. C’est peut-être ça le secret : un thème porteur, peu d’albums mais réalisés avec beaucoup de soins et un choix très ciblé d’auteurs talentueux.

Comme le tome précédent, l’histoire est crédible et bien construite, elle est signée d’Olivier Péru le scénariste de l’excellente série Zombies, et elle s’accompagne d’un dessin classique et soigné aux couleurs franches que révèle d’entrée la très belle couverture.

Pour l’heure, Androïdes c’est du tout bon, une série courte de one shot à découvrir sans hésiter pour ceux qui aiment la bonne SF et l’anticipation.

Androïdes tome 2 planche

un album de Olivier Péru (scénario), Geyser (dessin) et Sébastien Lamirand (couleurs) aux éditions Soleil.

4 sur 5

Zombies tome 4 – Les moutons

Zombies tome 4 couverture

Après 3 premiers albums de grande qualité, un nouveau cycle prometteur s’ouvre au pays des zombies. On démarre par un flashforward (un bond en avant) d’une trentaine d’année où l’on découvre un monde ravagé, post-apocalyptique dans lequel un homme entièrement masqué remercie les mort-vivants pour les protéines qu’ils lui fournissent (Gglllp !) et se présente comme une sorte de messager. On n’en saura pas plus à son sujet.

24 ans plus tôt, on retrouve Clay, l’inventeur de l’onde qui repousse les zombies, à Salem à la tête d’un petit groupe de survivants qui compte dans leur rang quelques scientifiques espèrant encore expliquer comment tout cela est arrivé. Tandis que Clay s’envole pour l’Islande rencontrer d’autres survivants, un autre groupe s’aventure sur une île où une petite communauté vit en autarcie sous l’autorité de Joseph une sorte de prêtre. Josh – le fils adoptif de Sam – qui les accompagne ne tarde pas à découvrir ce qu’ils cachent !

L’orientation de ce nouveau cycle très attendu par ce Walking Dead « à la française » est un peu différente de ses prédécesseurs et d’autres pistes sont explorées. Ca change un peu mais c’est toujours aussi bien foutu. Le dessin de Sophian Cholet se bonifie et on sent Olivier Péru très à l’aise et très inspiré pour se lancer dans une nouvelle saison. Comme d’habitude ça se finit sur un nouveau mystère qu’on subodorait depuis le début pour allécher le lecteur. Le résultat est convaincant et j’attends d’ores et déjà la suite avec impatience.

Si comme moi, vous n’avez pas le courage de vous (re)lancer dans la version américaine (hé il y a maintenant plus d’une vingtaine d’albums de Walking Dead), lancez-vous dans Zombies, vous vous régalerez ! Et je pense que c’est même mieux 🙂

-> lire les chroniques du tome 1, tome 2, tome 3 dans les archives

Zombies tome 4 planche

un album scénarisé par Olivier Péru, dessiné par Sophian Cholet, couleurs de Jean Bastide, édition Soleil

3 sur 5