Soleil Froid – Tome 2

L.N.
soleil froid tome 2 couverture
Voici la suite de l’intrigue, où Jan, un des seuls rescapés après la mutation du virus de la grippe aviaire, parvient à rejoindre une communauté à Lyon, dix ans après l’épidémie. Mais, alors qu’il croira pouvoir y trouver une sorte de salut, il se sentira finalement encore plus seul et perdu, et devra échapper à d’étranges et redoutables hommes armés qui en veulent à sa vie…

Un 2ème tome qui enfonce le clou ! J’avais beaucoup aimé le premier, cette suite confirme ma première bonne impression.

Un dessin chouette, une trame assez simple, un thème que j’aime dans une ambiance de fin du monde à la Mad Max. Jean-Pierre Pécau fait avancer son intrigue avec pas mal d’explications sur ce qu’il s’est passé sur Terre.

A priori, Jan n’est pas blanc-bleu et traine un lourd passé dans l’armée. S’il reste sympathique dans son duo avec Marguerite, l’homme passe pour un salopard et ne doit sa survie qu’à sa parano en nous emmènant sur des chemins dangereux.

Suspense et action saupoudrés de quelques traits d’humour, la recette est efficace, je suis prêt à le suivre très loin si les prochaines albums s’avèrent tout aussi passionnants.

De la bonne BD pop-corn !

soleil froid tome 2 planche

une deuxième tome scénarisé par Jean-Pierre Pécau et dessiné par Damien. Editions Delcourt.

4 sur 5

Wonderball – tome 4

Le Photographe

Wonderball tome 4 couverture

Dessiné par un américain au style très … américain et édité dans l’excellente collection Série B de chez Delcourt, Wonderball pourrait bien être le polar du moment qui rapproche les amateurs de comics et de franco-belge.

C’est LA série policière du moment, celle dont on attend avec impatience la sortie d’un nouvel opus. Et comme d’habitude, celui-ci est consacré à un nouveau personnage atypique.

Et avec le Photographe, on en tient un bien gratiné ! Le type s’est spécialisé en snuff movie ce qui le rend particulièrement abject. Pourtant, c’est grâce à son témoignage que l’on va grandement progresser. Et grâce aussi à l’aide du Fantôme, autre acteur important de l’intrigue. Et à la fin de ce tome on sera fixé sur l’histoire de Spadaccini et des alpha.

Bonne maquette (j’adore les couv’), dessin très efficace, scénario à deux mains concocté par des spécialistes, époque eighties qui rappelle quelques bons souvenirs cinématographiques notamment, la mayonnaise prend bien et c’est avec joie qu’on se laisse guider dans l’Amérique de Dirty Harry encombrée de tarés en tout genre face à un flic sans concessions.

Wonderball tome 4 planche

un album scénarisé par Fred Duval & JP Pecau et dessiné par Colin Wilson aux Editions Delcourt.

4 sur 5

Soleil froid tome 1

H5N4
soleil-froid-tome-1-couverture
« La question n’est pas de savoir si le virus de la grippe aviaire risque de muter pour devenir mortel pour l’homme, mais quand ? » ( OMS / Organisation mondiale de la santé.)

Ahhhh je suis assez client de ce type de récit surtout si le dessin tient la route et que l’histoire n’est pas trop alambiquée. De toutes façons,  la couv’ m’a tout de suite donné envie d’acheter 🙂 Cela dit, JP Pécau prend soin de ne pas tout dévoiler. Ainsi, on ne connait pas la nature de l’Armée Verte, le rôle exact des chats, des loups, des oiseaux et des chimères. Ce premier tome se contente de poser solidement les bases d’un récit post-apocalyptique classique mais bien amené et au final très chouette. On appréciera comme il se doit les clins d’oeil au duo Jan-Marguerite qui rappelle un célèbre film de Fernandel et à Mad Max.

Jan ancien militaire révoqué accompagné de Marguerite sa « mule » tente de traverser les Alpes direction la Suisse où il espère trouver refuge. Le monde est en effet victime d’une épidémie de H5N4, virus mutant de la grippe aviaire qui a déjà décimé les 3/4 de la population humaine. Mais la route est longue et dangereuse et il n’est pas impossible qu’au détour d’une rencontre, la destination ne bifurque.

Quelques traits d’humour, de l’action, une ambiance vaguement inquiétante, un dessin lisible, un personnage principal imparfait mais suffisamment consistant, des flashbacks bien placés et suffisamment explicites, il n’en faut pas plus pour contenter les amateurs du genre.

Moi je valide ! De la bonne BD comme je l’aime.

soleil-froid-tome-1-planche

un premier tome signé JP Pécau (scenar), Damien (dessin & colo) aux éditions Delcourt.

etoile4

Wonderball tome 3 – Le Shérif

wonderball tome 3 couverture

C’est déjà le 3ème épisode de Wonderball (sur 6 tomes prévus), série située dans les USA des eighties.  Après le « Chasseur », tireur d’élite d’exception capable de viser juste 9 fois en 9 secondes, le « Fantôme » ex-alpha qui semble bien décidé à contrer cette organisation mystérieuse nommée « le collège invisible », c’est au tour du « Shérif » d’entrer en scène.

On sait d’ores et déjà que l’inspecteur Spadaccini – surnommé  Wonderball du nom des chocolats qu’il adore – serait lui aussi un sujet alpha, autrement dit une sorte de super-soldat préparé dès la naissance. Guidé par « le Fantôme », il débarque dans l’Utah à la recherche d’archives vidéo expliquant ses origines. Il a à ses trousses le FBI qui lui attribue une série de meurtres et le fameux « Shérif », un psychopathe qui adore découper ses victimes à la tronçonneuse.

C’est avec un plaisir évident que l’on retrouve ce polar vitaminé sur fond de complot où l’action et la baston sont au rendez-vous. Sous la houlette d’un duo de scénaristes chevronnés qui connaissent leur affaire, le rythme ne faiblit pas mais c’est aussi et surtout le graphisme qui me plait dans cette affaire. Le trait sec et précis de Colin Wilson fait des merveilles ainsi que couleurs lumineuses de Jean-Paul Fernandez.

Si les couvertures vous tapent dans l’oeil, n’hésitez pas le meilleur est à l’intérieur.

Rendez-vous pour le tome 4 qui nous présentera cette fois-ci « le Photographe ».

lire la chronique du tome 1

lire la chronique du tome 2

wonderball tome 3 planche

un album scénarisé par Fred Duval & Jean-Pierre Pecau, dessiné par Colin Wilson, colorisé par Jean-Paul Fernandez, édition Delcourt

4 sur 5