BD express juillet 2019

Hop hop hop, j’ai dépilé (un peu) ma PAL alors je livre mes impressions comme elles viennent hop hop hop.

Pas la peine de me jeter des cailloux, ce n’est que mon avis …

Rouletabille tome 2
Le parfum de la dame en noir (Soleil)

c’est le 2ème tome des aventures de Rouletabille adapté des romans de Gaston Leroux. J’avais bien aimé le premier mais j’ai survolé celui-ci par manque d’envie, je mélange les persos, me paume dans l’intrigue, j’ai pas réussi à m’y intéresser.

Travis tome 13

Travis #13 Serpent à plumes (Delcourt)

la magie des premiers tomes n’est plus là, Travis a longtemps été ma série phare, une de celle qui m’a fait revenir à la BD mais après avoir annoncé la fin de ses aventures, voila t’il pas qu’il a refait surface pour ce enième cycle qui trouve sa conclusion dans ce 13ème tome. Ca reste sympa mais comme souvent faudrait que je relise les épisodes précédents pour me remettre dans le bain. La flemme, le manque de temps, ça me désole mais c’est comme ça.

Cyberwar tome 1

Cyberwar #2 Day one (Delcourt)

Sorti en Octobre 2018. Oulah !

Le retour de Denys, le dessinateur de District 77 et de l’excellent La grande évasion #4. Cool j’aime beaucoup son dessin et son style. Associé à Daniel Pecqueur, scénariste prolixe, il nous raconte l’attaque virale que subissent les USA. Pas mal. Je vais attendre la sortie du #2 pour voir où ça nous mène tout ça.

le voyage de Marcel Grob

Le voyage de Marcel Grob (Futuropolis)

Philippe Collin et Sébastien Goethals se basent sur l’histoire vraie d’un de ces « malgré nous » pour raconter comment et dans quelles conditions ces jeunes Alsaciens furent incorporés et durent combattre dans la SS.

C’est donc l’histoire de Marcel Grob Alsacien agé de 83 ans qui se retrouve devant un juge qui l’interroge sur sa vie d’incorporé malgré lui dans les rangs allemands pendant la seconde guerre mondiale.

Un récit poignant, tragique, qui rappelle que la vie est faite de nuances et qu’il ne faudrait jamais avoir d’avis tranché et définitif tant que l’on a pas la version complète de l’histoire. En clair on est loin de Twitter et ses connards twittos et que prendre le temps d’écouter n’est jamais du temps de perdu. D’autres en parlent bien mieux que moi (Ggle est ton ami) mais foncez c’est du bel ouvrage passionnant.

le patient

Le patient (Glénat)

tout le monde parle de l’album précédent de Timothé Le Boucher (Ces jours qui disparaissent) mais comme je ne l’ai pas lu, je ne sais pas en comparaison ce que vaut ce nouvel album.

Une famille entière a été sauvagement assassinée. La fille aînée est retrouvée l’arme à la main, son frère est dans le coma et vient de se réveiller 6 ans après les faits. Anna la psychologue tente de lui faire retrouver la mémoire pour comprendre ce qu’il s’est vraiment passé.

C’est un thriller psychologique assez formidable où effectivement l’auteur livre un énorme boulot graphique et narratif. Je suis très impressionné par son travail et vais garder au chaud ce livre pour le relire quand je l’aurai oublié. Ca vaut le détour.

No war tome 1

No war #1 (Casterman)

Antony Pastor change un peu de registre et quitte le milieu yankee que j’aimais bien dans ses précédents ouvrages. Il s’y sent plutôt à l’aise dans cette chronique locale où des heurts se produisent entre militants, politiques, la police sur fond de tradition mystérieuse et ancestrale. Sur fond de choc des cultures et des générations aussi. Le dessin plus instinctif se prête bien au propos. C’est vivant, contemporain, j’aime beaucoup. Mais alors que le tome 3 s’annonce pour la rentrée, j’ai déjà loupé le 2. Tabernacle, je suis en retard !..

un coeur pur

Un coeur pur (Casterman)

y’a pas si longtemps, je me disais que je relirais bien les bouquins de Peter Bagge (Buddy Bradley) découvert un été fort fort lointain et puis Casterman me propose cette nouveauté signée Liz Suburbia. C’est dans la même veine. Des ados US qui se retrouvent dans des situations un peu chelous, chahutés par les événements et leur hormones. Tout à fait la lecture délirante de cet été. Parfait pour bouquiner au bord de la piscine.

la ZAD

La ZAD (Futuropolis)

Thomas Azuelos et Simon Rochepeau n’auront pas réussi à me plonger dans leur ZAD, celle toute proche de chez moi pourtant. La faute à un propos que j’ai trouvé confus et un dessin qui m’a franchement refroidi. Surtout dans les premières planches, après je m’habitue et ça passe mieux car l’histoire est tout de même intéressante et avoir cette vision de l’intérieur est loin d’être inutile. C’est plus sur la forme que sur le fond que j’ai buté.

une famille en guerre tome 1

Une famille en guerre #1 (Glénat)

les alsaciens sont à l’honneur puisque c’est le second album de cet article qui leur est consacré. Un autre point de vue en BD de ce qu’ont vécu ces hommes et ses femmes tiraillés entre la France et l’Allemagne. Une fiction très intéressante sur une région pas tout à fait comme les autres. Scénarisé par Stéphane Piatzsek (commandant Acchab, grande série sur BDouebe !), dessiné par Espé, l’histoire de la famille Engel donne un éclairage nouveau sur cette putain de 2ème guerre mondiale.

algues vertes

Algues vertes, l’histoire interdite (La revue dessinée / Delcourt)

maintenant que je suis de nouveau breton nantais, c’est vrai que je m’intéresse plus facilement à ce qui se passe dans l’ouest (avant aussi hein, j’ai toujours apprécié les livres en rapport avec les bords de mer) et la lecture de ce docu BD m’a scotché. La journaliste Inès Léraud et le dessinateur Pierre Van Hove livrent une enquête choc sur l’affaire des Algues Vertes en Bretagne. Une tragédie qui démolit l’image bucolique et sympathique qu’on a souvent quand on évoque cette merveilleuse région. En sortant de là, on a surtout l’impression que c’est le royaume de la mafia.

Un bouquin très instructif donc indispensable.

C’est de l’actualité brûlante puisque l’IFREMER vient de publier une alerte : https://wwz.ifremer.fr/Espace-Presse/Communiques-de-presse/Alertes-aux-micro-algues-sur-le-littoral-francais