Olympus Mons – tome 3

Hangar 754

Olympus Mons tome 3 couverture

A peine digéré le tome précédent que voici déjà la suite sur ma table de chevet. Ca ne chôme pas dans usines de Christophe Bec. Tant mieux, pas besoin de relire pour (essayer de) tout comprendre.

Même si certains passage m’échappent encore, je l’ai trouvé plus vivant que d’habitude ce tome 3. Peut-être grâce à son petit côté gore ou parce que les ET ont désormais un visage (si je puis dire).

N’empêche, le constat est implacable : Olympus Mons semble prendre son envol vers une destruction imminente de notre bonne vieille Terre.

Quand on pense que seule une astronaute russe isolée sur Mars peut faire fléchir le destin, ça fait froid dans le dos.

Toujours bien menée malgré des tours et des détours auxquels on est habitué et toujours très bien illustrée, l’histoire se laisse lire sans trop se faire prier.

Le tome 4 nous apprendra comment la courageuse femme seule va s’en sortir…

Olympus Mons tome 3 planche

un album signé Christophe Bec (scénario), Stefano Raffaele (dessin) et Digikore Studios (couleurs). Edition Soleil.

Olympus Mons – tome 2

Opération Mainbrace
Olympus Mons tome 2 couverture
Sur Mars comme sur Terre, des équipes de spécialistes tentent de percer le mystère de ces anomalies liées entre elles. Aaron Goodwin, le médium, s’évertue à prévenir le monde de l’importance de ne pas pénétrer dans l’étrange vaisseau sous-marin. Il y va de l’avenir de la planète. Ses propos sont confirmés par d’autres médiums mais l’équipe « Ocean Pathfinder » ne l’entend pas de cette oreille. Les forces en présence se déchirent autour du mystérieux objet…

Il me faut bien souvent un peu de courage et de temps pour attaquer un album de Christophe Bec. Le scénariste aime faire durer le plaisir et habiller ses planches de longs dialogues. L’idéal est de relire les chapitres précédents pour se remettre dans le bain.

Une fois ses précautions prises, on peut se lancer dans ce nouvel épisode avec un maximum de concentration pour profiter de l’ambiance et du spectacle.

Car oui il y a toujours des scènes intéressantes et spectaculaires à voir grâce au bon très travail graphique de S. Raffaele.

C’est vrai que c’est un peu long et un poil fastidieux à lire mais ça vaut le coup tant le contenu est fouillé et le thème passionnant.

En clair : profiter d’un album de C. Bec, ça se mérite !

Olympus Mons tome 2 planche

un album signé Christophe Bec (scénario), Stefano Raffaele (dessin) et Digikore Studios (colo). Editions Soleil.