Siberia 56 tome 3 – Pyramide

Siberia 56 tome 3

Je l’avais cru terminée en 2 tomes l’aventure de Siberia 56 mais non : Christophe Bec et Alexis Sentenac décident de jouer les prolongations avec ce 3ème et dernier tome (cette fois c’est sûr et certain). Il faut croire que les Terriens ont une sacrée envie de s’installer sur cette planète particulièrement hostile : il fait -200°, le sol grouille de Morbius – ces énormes et terrifiantes créatures invisibles en forme de vers géants qui gobent tout sur leur passage – les vents soufflent à 300 Km/h, le seul gros avantage est qu’elle dispose d’une atmosphère respirable. Et ça dans l’esprit du CDC, ça n’a pas de prix. Mais voila qu’une gigantesque pyramide de quartz plantée comme un énorme relais au milieu des glaces attise la curiosité de Ned Wilcox et de ses compagnons. L’occasion est trop belle de se risquer à nouveau dehors pour explorer ce mystère au coeur de cette angoissante planète gelée. Le ton est impersonnel, les personnages anecdotiques et le background survolé : rien ne pousse réellement le lecteur à s’attarder sur Sibéria 56. Mais ce qui peut faire la différence, c’est un dessin pas trop mal foutu – quoique à la colo et l’habillage un peu sombre à mon gout – et l’exploitation honnête des codes du genre. Cette courte série ne révolutionne pas la SF mais sa réalisation est très correcte, elle m’a donné lieu à un petit moment de détente pas si désagréable que ça. J’en attends quand même plus de Christophe Bec capable de beaucoup mieux. J’ai envie de lui reprocher de ne pas faire du Prométhée tout le temps ^^

Siberia 56 tome 3

Album scénarisé par Christophe Bec, dessiné et colorisé par Alexis Sentenac, édition Glénat

3 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.