Orbital – Tome 7

Implosion
Orbital tome 7 couverture
Les Névronomes, ces mystérieux vaisseaux vivants, semblent de nouveau constituer une menace pour le monde. Disséminés dans toute la galaxie et jusqu’alors calmes, ils commencent en effet un à un à s’autodétruire violemment, créant des déflagrations d’une portée immense et décimant des villes entières. Avant qu’ils anéantissent toute civilisation, la Confédération, affaiblie par la guerre civile à peine terminée, n’a qu’une seule solution : elle doit retrouver Caleb, le seul qui dispose d’un lien symbiotique avec l’un des représentants de cette dangereuse espèce. Ce ne sera pas une opération facile : depuis le massacre de Stockholm, les renégats ont fui dans leur Névronome et viennent de mettre le cap sur la grouillante Tatsuam, cité de criminels et zone de non-droit.

Au fil des albums je pense que la saga Orbital a largement gagné sa place parmi les incontournables de la SF. On peut désormais parler de classique du genre.

Millenium, WarShip Jolly Roger, 7 cannibales, London CallingSylvain Runberg est plutôt prolifique et éclectique dans ses choix de scénario et sa signature reste la garantie d’une qualité certaine.

Dans ce 7ème opus, l’attaque des Névronomes et la guerre politique que mènent les leaders de la Confédération apportent une dimension de space opéra très cohérente. Pour peu que l’on est suivi de près les épisodes précédents.

D’agents officiels garants de la loi à fugitifs les plus recherchés de la galaxie, le destin de Caleb et Mézoké n’est pas de tout repos. Ce qui en fait des personnages atypiques et attachants que l’on aime suivre à travers une multitude de planètes et de paysages. Tous plus étonnants les uns que les autres.

Les planches de Serge Pellé dans un style léché très personnel sont sublimes et ne peuvent que séduire les amateurs de bonne BD fans de SF.

Orbital est une valeur sûre !Orbital tome 7 planche

un 7ème album signé Serge Pellé (dessin) et Sylvain Runberg (scénario). Editions Dupuis.

4 sur 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.