Communistes

One shot
communistes couverture
Dans les années 1970, Pascal grandit au sein d’une famille de militants communistes. Sensibilisé très tôt par ses parents à l’idée de justice sociale, il vit de l’intérieur tout ce qui fait l’essence de la lutte : les manifs, les distributions de tracts, les assemblées générales, le collage d’affiches sauvages, la fête, Pif et l’espoir des lendemains qui chantent. Le communisme, c’est tout cela, et bien plus encore ! De son regard naïf et innocent, il dresse ainsi un inventaire de ces obstinations, de ces rêves, de ce ridicule parfois, de ce dogmatisme souvent, mais aussi de cette réelle camaraderie, de cette générosité débordante et de cet enthousiasme aveugle, écrivant le récit d’une lutte aussi farouche que belle et joyeuse…

Pascal Thivillon nous raconte son enfance heureuse au sein d’une famille militante communiste de la région lyonnaise.

Sans parti pris, sans démago, il dresse simplement le portrait de ses parents et de leurs copains militants de base dans le communisme des années 70.

Un plongée sympatoche dans le passé de la France engagée qui rappellera aux quinquas les bons souvenir de leur jeunesse.

communistes planche

un album édité chez Glénat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.