Retour accueil

l'aigle sans orteils (one shot) roman graphique

scenario: Lax dessin: Lax couleurs: Lax editeur: Dupuis (aire Libre), parution: juin 2005

l'aigle sans orteils l'aigle sans orteils

[résumé éditeur] Juillet 1907, Amédée Fario est un de ces soldats qui charrient à dos d'homme le matériel nécessaire à la construction de l'observatoire du Pic du Midi. Il va rencontrer Camille Peyroulet, un de ces messieurs de l'observatoire, passionné par le Tour de France, la plus grande épreuve cycliste du monde, comme annoncé à sa création en 1903. Amédée n'est pas long à attraper le virus. Revenu dans son village, au pied du Pic, Amédée enchaîne les portages pour économiser l'argent nécessaire à l'achat de son premier Alcyon. Il prend tous les risques jusqu'au jour où la montagne est la plus forte. Amédée passe une nuit entière dans les monts gelés. Il en sort vivant mais amputé des orteils. Ce n'est que le début de son incroyable odyssée...

[relecture 31.12.2013] Du courage et de l'émotion plein les pages de ce magnifique album aux couleurs sépia en accord avec ce début de siècle. Teinté d'une petite pointe de nostalgie sans doute aussi. En rendant hommage à ces sportifs hautement méritants, Lax évoque la dure réalité sportive d'une part et le climat social d'autre part; de facto il convoque à l'esprit du lecteur la comparaison avec les cyclistes de nos jours qui passent pour des assistés et non des forçats de la route. Un bel hommage au vélo en tout cas. Lax fait partie de mes auteurs préférés et signe un album superbe en tout point. Certains pourraient tiquer sur son graphisme "noueux" (comme les gars de l'époque), personnellement j'adore depuis que je l'ai découvert dans les albums du Choucas. Ce très beau livre serait le cadeau idéal pour faire découvrir aux sceptiques et aux néophytes que la BD ne se résume pas à des "petits mickeys" et qu'elle fait partie de la culture aux même titres que n'importe quel art majeur... (+1)
note

le 07.12.2005 (2403)