Retour accueil

Histoires d'en ville - intégrale (integrale) polar,thriller

scenario: Olivier Berlion dessin: Olivier Berlion couleurs: Olivier Berlion editeur: Glénat, parution: janvier 2009

Histoires d'en ville - intégrale Histoires d'en ville - intégrale

[résumé éditeur] Quartier de Rochecardon, à Lyon. Un étudiant est découvert mort sur une voie ferrée. Un drame abondamment commenté par tous les clients du Café’In, tout proche. Un drame sur lequel chacun a un avis, voire même une responsabilité. Sauf qu’il faut du temps pour voir certains masques tomber, et qu’alors, d’autres corps sont bientôt retrouvés au même endroit... L’enquête s’annonce retorse, et ponctuée de terribles révélations pour les habitants du quartier. Pour eux, la vie n’était certes pas facile, mais au moins elle était calme ; à cause de quelques sales histoires, elle ne sera plus jamais la même.

extraordinaire polar !
Oui c'est mon gros coup de coeur aujourd'hui et je remercie Glénat qui a eu l'heureuse initiative de sortir en intégrale cette série. De toutes façons, j'étais en terrain connu, en le choisissant chez mon libraire je ne pouvais guère me tromper, Olivier Berlion ayant déja commis Tony Corso et Garrigue. J'ai aimé ce polar pour plusieurs raisons : son format et l'avantage d'avoir les 3 albums sous la main, une intrigue assez complexe avec pas mal de personnages mais très bien menée de telle sorte qu'on est jamais perdu et le dessin de Berlion aux couleurs (directes ?) délavées magnifiques. Et puis, il raconte la vie des vrais gens, ici pas de héros mais des hommes et des femmes comme nous qui vivent dans des conditions précaires ou dangereuses. Mais c'est un vrai polar, pas une chronique sociale, il y a des meurtres, des voyous, la pègre et la police. C'est bluffant de vérité. J'ai vraiment adoré. Bien sur, on pourrait dire que parfois on a du mal à distinguer les personnages ou que le petit format oblige à froncer quelque peu les yeux mais le plaisir est au rendez-vous. Précipitez-vous sur cette intégrale, vous ne le regretterez pas ! je vais d'ailleurs aller voir les autres titres, pour 15 euros il ne faut pas se priver. Pourvu qu'elles soient du même tonneau...
coup de coeur

le 06.03.2009 (1668)